Emmanuel Macron commémore l’Appel du 18 juin au Mont-Valérien

0 6

Accompagné de la ministre des Armées Sylvie Goulard, Emmanuel Macron a présidé la cérémonie de commémoration de l’Appel du général de Gaulle.

C’est une tradition à laquelle aucun président français ne saurait déroger. Jour d’élections législatives ou pas. Après avoir accompli son devoir civique au Touquet, le président Emmanuel Macron s’est envolé en hélicoptère pour la région parisienne, à Suresnes, pour présider la cérémonie de commémoration de l’Appel du 18 juin 1940, lancé depuis Londres par le général de Gaulle. 

1940, le choix de la Résistance

Emmanuel Macron était accompagné par la ministre des Armées, Sylvie Goulard, fervente partisane d’une défense européenne, qu’il faut désormais mettre sur pied sans le Royaume-Uni. 

LIRE AUSSI >> L’Union européenne veut pouvoir se défendre sans les Etats-unis 

En juin 1940, la France hésitait entre l’armistice avec l’Allemagne et la proposition d’une étroite Union franco-britannique. Le 16 juin, la démission du président du conseil Paul Reynaud, remplacé par le maréchal Pétain, marque la victoire des partisans de l’armistice. 

Accueilli à Londres le 17 juin, le général de Gaulle prononce dès le lendemain à la BBC son appel à continuer la lutte. 

Une tradition qui dure depuis 1960

Le 18 juin 1960, le général de Gaulle a inauguré au Mont-Valérien le Mémorial de la France combattante, un monument contenant les corps de seize combattants de la France libre, militaires de l’armée régulière ou résistants. 

Tous les présidents de la Ve République y sont revenus chaque année pour rendre hommage au plus d’un millier d’otages et de Résistants exécutés lors de la Deuxième Guerre mondiale. Ainsi qu’au général de Gaulle 

LÉGISLATIVES >> Retrouvez les résultats détaillés du 2nd tour dans votre ville, circonscription et département. 

Lire la suite depuis la source

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

commentaires

Chargement...