Actualités

Les Restos du coeur de Monsieur de Rugy



Monsieur. La générosité serait-elle un vilain défaut? Vous voici brocardé pour avoir mené des actions caritatives en régalant vos amis, pour avoir en quelque sorte ouvert un "Resto du coeur" en votre hôtel de Lassay, lorsque vous présidiez la Chambre haute.A présent, ils vous brocardent, vous étrillent, vous piétinent et jurent, la bouche en cul de poule, que jamais, ô grand jamais, il ne furent conviés à ces agapes de satrape.Vous voici donc beau de protester, de vous défendre, bien maladroitement, en laissant dire à votre charmante épouse que ces soupers vous permettaient "de rester en contact avec la société".Ma doué béniguet, quelle andouille!Le roi, notre despote, s'étrangle, s'étouffe! Une nouvelle affaire Benalla, un autre feuilleton d'été qui commence et promet d'être tout aussi meurtrier.Monsieur, vous êtes notre bienfaiteur! Et nous ne savons comment vous témoigner de notre gratitude!Sous vos airs de petit marquis soigneusement poudré, le torse avantageusement bombé de cette arrogance si portée en Cour, le menton volontaire, vous celez en vérité une bonne âme, Monsieur.Régaler vos amis avec des homards d'une taille à boucher le port de Marseille, tout ainsi que les abreuver de grands crus, voici qui fait montre d'une réelle grandeur d'âme, grandeur de cette âme aristocratique qui n'est hélas point appréciée à sa juste valeur.Votre bonté, vos libéralités, ne vous valent à présent que sarcasmes et moqueries de celles et ceux qui, la veille encore, baisaient vos babouches dans l'espoir d'être conviés à votre table si somptueusement garnie.Ainsi va la vie de Château, Monsieur. […]


Les Restos du coeur de Monsieur de Rugy

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer