Un prof se revendique “ouvertement queer” dans un cliché avec Trump

0 6

Un professeur invité à la Maison Blanche pour saluer son travail a décidé d’envoyer un message fort à la communauté LGBTI à travers le cliché officiel de la rencontre.

Sa pose, son éventail et son pin’s aux couleurs de l’arc-en-ciel ont été perçus comme un message. Désigné professeur de l’année, Nikos Giannopoulos a été invité à la Maison Blanche, jeudi dernier. La photo officielle, au cours de laquelle il pose avec Donald et Melania Trump, est rapidement devenue virale. 

La raison? Son attitude a été jugée par les médias américains comme “ouvertement queer” et certains ont même qualifié cela d'”audacieux”. Vêtu d’un costume noir avec une broche LGBT épinglée sur le revers de la veste, Nikos Giannopoulos prend la pose avec un éventail noir dans la main droite.  

Un message derrière la tenue?

Contacté par le Washington Post, le professeur a expliqué qu’il portait la même tenue que lorsqu’il enseigne à la Beacon Charter School, une école d’art de l’état de Rhode Island. Dans un premier temps, il a déploré la politisation du cliché. “Le problème quand on est ouvertement queer c’est que notre simple existence est constamment politisée”, a-t-il déclaré au quotidien américain. 

Avant de reconnaître une certaine symbolique dans sa tenue. Depuis le début de son mandat, le président américain a supprimé les mesures fédérales qui permettaient aux étudiants trans de choisir leurs toilettes en fonction de leur genre, effacé la page qui se référait aux droits LGBT du site de la Maison Blanche et engagé comme conseiller Steve Bannon, ouvertement homophobe.  

Très engagé pour la cause des droits LGBT, le professeur a confié qu’il se devait de s’habiller de la même façon à la Maison Blanche qu’à l’école. “J’ai pensé pendant toute la journée à ce que cela représentait d’être une personne ouvertement gay et membre de la communauté LGBT à la Maison Blanche”. 

L’histoire d’un cliché devenu viral

Concernant sa rencontre avec Trump, le professeur se rappelle avoir été “très nerveux”. “J’ignorais comment il allait réagir”, se remémore-t-il. Le rendez-vous s’est finalement bien passé. “Il m’a dit que j’avais un bon style”, raconte le professeur.  

Interrogé sur les coulisses de la photographie virale, Nikos Giannopoulos raconte qu’un assistant lui a d’abord demandé de poser son éventail avant de prendre la pose pour le cliché officiel. Cependant, loin de se démonter, le professeur a demandé directement au président américain s’il pouvait le garder. “Il a dit oui”. 

Lire la suite depuis la source

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

commentaires

Chargement...